Instant Beaufort au GAEC Belliard

Instants Beaufort

Instant Beaufort au GAEC Belliard

Instants Beaufort
C’est dans le Val d’Arly, au GAEC Belliard à Flumet, que nous retrouvons Jean-Pierre et sa famille au sein même de leur exploitation.

Aujourd’hui l’équipe est nombreuse pour nous présenter la filière Beaufort. Nous apprenons d’abord à connaitre Jean-Pierre et son lieu de travail. Il reprend l’exploitation, à la suite de son père, en 2006. Il s’associe avec sa sœur Gisèle, puis sa femme Rachel et forment tous les trois le GAEC Belliard.

Leur troupeau compte 36 abondances. Leur lait est livré à la coopérative de Flumet pour le fromage Beaufort. De novembre à janvier, il livre leur lait pour le Reblochon afin de subvenir à la forte demande hivernale. Le GAEC Belliard respecte alors les 2 cahiers des charges AOP.

Laurence, chargée de communication et d’animation à la coopérative de Flumet, nous explique le fonctionnement de la Fruitière du Val d’Arly. Le papa de Jean-Pierre a fait partie des fondateurs de la coopérative il y a plus de 50 ans. Aujourd’hui ce sont 80 producteurs, tous sociétaires, qui livrent 15 millions de litres lait à Flumet.

En plus de livrer le lait à la coopérative, le GAEC Belliard élève toutes ses vaches. Il suit alors son troupeau dès son plus jeune âge.

Situé à 1112 mètres, les vaches ne pâturent pas en alpage. Le terrain est assez grand autour de l’exploitation pour que les vaches mangent dehors tout l’été. C’est une particularité du Val d’Arly. Il n’y a pas de grand alpage, les vaches sont plutôt en sommet de vallée qu’au sommet de la montagne.

Pour en savoir un peu plus, nous partons avec Elodie, guide conférencière à la FACIM et employée à l’office de tourisme à Notre Dame de Bellecombe. Pleine de savoir, elle scrute le paysage et les environs pour nous délivrer tous les secrets et l’histoire du Val d’Arly. Toponymie, architecture, passé de la Savoie et de la vallée en termes d’agriculture, d’économie et même de politique… Tout est passé en revue pour nous faire comprendre chaque détail des lieux dans lequel nous nous trouvons aujourd’hui.

Nous retournons ensuite à l’exploitation pour déguster une barre Beaufort et un verre de vin ou de jus de raisin de la Cave de Cruet en attendant que les vaches remontent de leur pâture. Boule, le chien, et Jean-Pierre les ramènent au bâtiment. Puis Gisèle, Rachel et ses filles les guident à l’intérieur et procèdent à la traite.

Nous terminons cette belle journée avec nos producteurs et nos vaches, avant de reprendre la route pour de nouvelles rencontres estivales.